« Rock n roll Over » : le film !!!

On s’intéresse aujourd’hui (une fois n’est pas coutume) au cinéma et à un projet ambitieux d’un jeune réalisateur et musicien : Enguerran Prieu.

Après avoir réalisé un documentaire sur le HELFESTEnguerran Prieu s’attaque à la destinée d’un groupe des 70’s peu connu du grand public : The Giallo Queens.

Ce projet est à la base un moyen métrage de 26 minutes qu’il souhaite désormais passer au format long classique !!! Faire un court métrage est déjà un sacré défi, mais passer à la direction d’un format long n’est pas dans les cordes du premier venu.

SOUTENONS HAUT ET FORT le projet d’Enguerran, qui voudrait bien réussir son pari. Comment ne pas soutenir un fervent défenseur du Giallo, terme (italien) qui englobe les films mélant le policer, l’horreur (plus souvent le fantastique) et aussi l’érotisme. Le plus grand représentant de ce genre (la série B de genre je dirais… et je suis un très grand fan!) : Dario Argento !

Enguerran Prieu manque de financement pour terminer son film et je vous invite à faire circuler cet article afin de l’aider dans cette belle entreprise.

Merci à lui d’avoir répondu à mes questions.

Spécial Tkx à Marie M.

 


Q1/ Bonjour … et merci de nous accorder un peu de temps… Tu peux nous en dire un peu plus ???

R1/Bonjour, je m’appelle Enguerran Prieu, j’ai 24 ans, et je réalise actuellement mon premier long métrage indépendant intitulé « Rock n roll Over ».

A la base ce projet devait être un moyen métrage de 26 minutes, mais de fil en aiguille c’est devenu un long métrage. Il raconte l’histoire d’un groupe de hard rock des années 70, « The Giallo Queens »..


Q2/ 5 artistes / œuvres, mouvements… pour lesquels tu pourrais oublier tes bonnes manières ?

R2/Pour faire simple, j’adore les mouvements artistiques qui ont marqués l’histoire, et ont inspirés de nouveau design…c’est très vaste ce que je dis,  mais en gros, si je ne devais citer quelques un des mouvements cinématographiques qui m’inspirent, je dirais : l’expressionnisme , l’expérimental,et le giallo….

Film Rock'n roll Over

Q3/ 5 lieux dans lesquels tu détesterais pas faire un truc artistique même si la honte te frappe pour les 5 prochaines générations.

R3/Mhhh… il y’a tellement de lieux intéressants à exploiter… Le premier qui me vient spontanément, ça serait l’intérieur d’un avion…

Une idée de petit film, ou d’exposition.. pour les autres il faut encore que j’y réfléchisse

Rock'n roll Over

Q4/ Tes 5 qualités / défauts qui font de toi l’être suprême et unique dont tu es parfois si fier ou pas !

R4/Mon principal défaut: la gestion du temps! Non seulement je déteste me mettre la pression et me fixer des délais, mais surtout, j’arrive très souvent en retard à mes rendez vous…

C’est vraiment pénible, mais je vous assure que je ne le fais pas exprès.

Après au niveau des qualités, je ne baisse pas les bras quand j’ai une idée une tête. Tant que je ne suis pas arrivé à l’exécuter, je ne l’abandonne pas, je m’accroche, et je réalise mes projets ainsi.

Rock 'n roll Over

Q5/ Tu as 5 minutes pour crier au monde ta joie, ta haine, tes angoisses… : Ça donne quoi ???
R5/Oui, si vous voulez soutenir mon projet, n’hésitez pas a faire un petit don sur mon site internet.

Plus d’info sur : http://fr.ulule.com/rock-n-roll-over

A quoi va servir le financement ?

L’argent reçu servira dans un premier temps à financer la  post-production de l’acte I (doublage, effets spéciaux numérique, étalonnage, animation…), mais surtout pour le gros travail à venir de la partie documentaire:

– Tournage et reconstitution de faux concerts 70’s
– interviews de personnalités du milieu rock n roll, ou métal
– Achat de droit à l’image pour des documents d’archives
– Transports et déplacements pour se rendre aux différentes interviews (notamment en Angleterre)
– Promotion et inscription à différents festivals nationaux ET internationaux

 

Synopsis

Londres, à  la fin des années 70. En regardant un débat sur le hard-rock à  la télé, Livja apprend avec une jalousie furieuse que Clara, son ancienne amie d’enfance qu’elle avait toujours considérée comme médiocre, est au sommet du succès et va donner avec son groupe « Giallo Queens », un concert de hard-rock ce soir au « château Phoebus » le complexe médiatique possédé par Mr. Phoebus, un impresario mégalomane, riche et mystérieux.

Malgré  des sentiments ambivalents, ou peut-être à cause d’eux, Livja finit par se rendre sur le lieu du concert après avoir déambulé dans la ville.

Sa jalousie se voit exacerbée , et elle est prise  d’une crise intense devant une affiche glorifiant Clara. Cette scène ne passe pas inaperçue. Un peu plus tard, en passant près de l’entrée des artistes où se pressent des fans, Livja est sélectionnée pour accéder aux coulisses.

Commence alors pour elle une course folle en quête du quart d’heure de gloire qu’elle estime mériter…

 

3 pensées sur “« Rock n roll Over » : le film !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *